angle art contemporain legende

RESTITUTIONS PEDAGOGIQUES 2018/2019

Vernissage le jeudi 23 mai à 18h00

23 Mai > 19 Juin 2019

   

ANGLE art contemporain est heureux de vous présenter l’exposition :

"Restitution des ateliers pédagogiques 2018/2019"

Cette année ce sont 7 classes de 3 établissements des environs qui présentent leurs réalisations.

SAINT-PAUL-TROIS-CHÂTEAUX : Lycée Drôme Provençale

« Paysage color » . L’exposition des travaux des élèves, installée à la Galerie Angle Art Contemporain de St Paul Trois Châteaux, se compose de tirages en photo montage couleur ou noir et blanc (13X18) réalisés en PAO, de paysages urbains ou naturels, situés sur la commune de St Paul-trois-châteaux. Les prises de vues sont réalisées sur trois niveaux : paysage - objet - matière. Ce premier travail sert de cartel à une création sur papier aquarelle 300g (29X42) qui en est la photocopie noir et blanc. Une recoloration de celle-ci, réalisée aux crayons aquarelles, permet de mettre en valeur un objet, une particularité du lieu, sous forme d’un voile de couleurs qui guide l’œil du spectateur en apportant une deuxième vie à l’image. Projet animé par Monsieur Jacques Morier, professeur d’éducation culturelle auprès des Terminales Bac Pro Conduite et gestion de l’entreprise hippique et des Terminales Bac Pro Aménagement paysager, dans le cadre d’un projet de création ESC.

PIERRELATTE : Lycée professionnel Gustave Jaume

« Une histoire disjonctée, ça cartonne ! » , installation artistique. L’artiste Maxime Sanchez est intervenu auprès des Terminales Bac Pro Gestion-Administration et des Terminales Métiers de l’électricité et de ses environnements connectés, en collaboration avec les professeurs Geneviève Cledel, Françoise Ghirardo et Béatrice Voillot-Gouzy. « Dans cet atelier, j’ai proposé un travail et un regard autour de la forme. Afin de traiter le sujet du recyclage avec cette classe de lycéens, je voulais utiliser un procédé de fabrication propre à ma pratique de la sculpture : le trompe l’œil ; plus précisément l’imitation d’une forme naturelle, à l’aide de matériaux composites. » Chaque groupe s’est occupé de réaliser une forme minérale à l’aide d’une récolte de déchets d’emballage type polystyrène (matériau facile à trouver à proximité des zones commerciales). Les morceaux de polystyrène ont été disposés méticuleusement par les élèves puis assemblés/agglomérés à l’aide de colle à carrelage. La surface a été travaillée à la mousse polyuréthane afin de rendre organique l’aspect de certaines parties. Une fois l’ensemble recouvert de ce produit, les élèves ont projeté du sable, des gravillons et de la peinture en spray sur la globalité, pour rendre cette sculpture « réelle ». Les deux résultats de chaque groupe apparaissent similaires comme un double naturel. Ce projet s’inscrit dans le contrat de labellisation Eco-responsable de l’établissement et bénéficie du soutien financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, du Conseil Départemental de la Drôme, de la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes et du centre d’art ANGLE art contemporain.

« Je me souviens » . L’artiste Rodolphe Hammadi est intervenu auprès de la classe de 1ère Pro Industrielle - MELEC et MEI, en collaboration avec Béatrice Voillot-Gouzy, professeur d’anglais. Il s’agit d’une œuvre collective réalisée dans le cadre d’une résidence de création au Cube, à Valaurie, et d’un projet pédagogique mené au lycée polyvalent Gustave Jaume. On y retrouve les objets confiés à l’artiste par les élèves du lycée ainsi que par les habitants de Valaurie. Ces objets, sans plus d’utilité mais à forte charge sentimentale, Rodolphe Hammadi leur redonne un sens. Il s’attache à « recycler » des objets laissés pour compte dont il enchevêtre les histoires pour créer une œuvre tridimensionnelle et s’inscrire dans une démarche éco-responsable. Projet en partenariat avec le conseil régional Auvergne Rhône-Alpes, le conseil départemental de la Drôme, la Mairie de Valaurie, le lycée polyvalent Gustave Jaume de Pierrelatte (Xavier Michelis, proviseur / Jean-Marc Carias, gestionnaire / Françoise Ghirardo, professeur d’EPS / Geneviève Cledel, professeur d’anglais / Béatrice Voillot-Gouzy, professeur d’anglais / les professeurs impliqués dans le projet « Passe Murailles » / les élèves des classes de 1ère Pro Industrielle - MELEC et MEI ), la Maison de la Tour / le Cube.

BOURG-SAINT-ANDÉOL : Lycée Marie Rivier

« Des corps » . L’artiste Elfi Exertier est intervenue auprès de la classe artistique du Collège Marie Rivier à Bourg-Saint-Andéol, en collaboration avec Charlotte Bouchet, professeur d’arts plastiques. « Nous avons invité les élèves de la classe artistique du collège Marie Rivier à expérimenter différents lieux comme la cour de l’établissement, les abords du chemin de fer, un parking de supermarché abandonné. Ils ont découvert la réalisation d’œuvres in-situ, ils se sont adaptés à de nouveaux espaces de travail. » Comme nous sommes en zone rurale, l’établissement se trouvant au centre du bourg, la nature est accessible à pied. Les élèves sont sortis de l’établissement pour mieux appréhender leur ville, aller à la rencontre des zones péri-urbaines et créer autour de la notion d’art contextuel. La marche comme outil de création : la canne d’arpenteur, figure emblématique de l’artiste flâneur. Projet en partenariat avec le Conseil départemental d’Ardèche, la DRAC Auvergne Rhône-Alpes, le Rectorat de l’académie de Grenoble, Angle art contemporain, la Cascade, la Maison de l’image, l’équipe du collège Marie Rivier : Pierre Boyer coordinateur du projet et enseignant musique, Charlotte Bouchet enseignante arts plastiques et les élèves de la classe artistique.

Venez nombreux au vernissage le jeudi 23 mai à partir de 18h !