angle art contemporain Vernissage le samedi 20 octobre 2018 à 18h
AUTOUR DES SONGES
20 octobre 2018 > 12 janvier 2019




La Galerie ANGLE art contemporain a le plaisir de vous inviter à découvrir :

Cette exposition vous présente deux jeunes plasticiens :

- Marion SAGON (Née en 1983 en France, Marion SAGON travaille entre la France, les Pays-Bas et l’Angleterre. Elle réside actuellement à Amsterdam, aux Pays-Bas. Elle est diplômée de l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Montpellier Agglomération depuis 2011). Avec ses dessins numériques à grande échelle et ses sculptures minimales pour Autour des songes, Marion SAGON nous invite à un voyage ou plutôt un aller-retour entre les mondes virtuels qu’elle construit et notre position dans le réel. Ses paysages numériques, mélangeant architectures et images de paysage collectées sur Internet, créent dans l’espace de la galerie des fenêtres ouvertes sur ces nouveaux mondes aux couleurs artificielles, où nature et construction humaine s’entremêlent dans un équilibre parfait. En parallèle, ses sculptures, copies de modèles 3D représentant des éléments naturels simplifiés, semblent tout droit rapportées de mondes virtuels et composent, tels des souvenirs génériques ou des artefacts numériques, une sorte d’archive, d’archéologie du futur. La démarche de Marion SAGON consiste en un questionnement autour de la notion de paysage et d’architecture. Comment l’homme a-t-il, en s’appropriant la nature, « géo-maîtrisé » son environnement ? Au travers de son travail, elle révèle notre monde - combinaison bâti, nature - comme étant un assemblage de formes interchangeables et qu’une architecture moderne, homogène, uniformise peu à peu. Les paysages qu’elle invente remettent en question nos habitudes visuelles tout en proposant un univers qui nous est familier, celui de la périphérie des villes, de l’architecture banale ou encore des paysages environnants, dans un tout qui invite à la contemplation. Au-delà de son intérêt pour le paysage, Marion SAGON questionne l’ère digitale au travers d’installations aux aspects numériques, que des prélèvements depuis les logiciels 3D et Google image viennent enrichir, elle créée ainsi des ponts entre ces deux mondes, l’espace réel et celui du digital, réunis le temps d’une exposition en un univers proche de l’onirisme.

- Toma DUTTER (Né en 1976, à Montpellier. Vit et travaille à Paris et Montpellier) Marcher dans la couleur, dans la nature et dans une certaine idée de la réalité. Transposer, composer, simplifier, structurer, et cristalliser. les chemins empruntés au milieu de la nature nous font goûter à nos instincts d’avantage. Ils stimulent une part de l’animal que nous sommes en vrai et que l’animal apprivoisé des villes ne connaitra pas. Il en résulte des formes de la nature, des formes animales. Goûter à l’inaltérable pouvoir du sauvage, invoquer de multiples formes, des situations, une combinaison de signes et produire une matière unique. Rendre tangible non pas des espaces réels mais donner corps à ce qui produit mentalement un lieu, laissant prise à ce que l’on y projette au moyen des mouvements. Créer des intervalles et des vides entre des petits espaces. Tenter par le trait, de reprendre ce que le monde esquissent, et de combiner les événements, les matières, et de le penser comme dessin. Constituer un univers de mouvements d’une multiplicité continue où les forces n’y sont pas ordinaires. Et ces formes dans l’espace sont une combinaison, l’assemblage d’un territoire, d’une architecture ou ce qui la constitue. Être en amont, dans la nature elle même du dessin et lui donner une autonomie légère. Ces petits espaces "bressoniens" donnent un regard sur le monde en couleur, un langage autonome de formes qui relatent des situations, une sensation, et transposent une certaine idée du monde ou de l’univers. Au moyen des dessins, je désire saisir avec précision la chose absente, ou celle qu’on ignore. Un à un, chaque dessin signe un pacte diachronique, qui tente de faire de tous médiums invoqués une matière unique.

Cette exposition s’intègre également à l’événement DÉTOURS pour lequel nous accueillerons LOCUS SONUS laboratoire de recherches issu de l’ESA-Aix qui nous présentera "New Atlantis" installation numérique et utopique inspirée de la nouvelle d’Ursula Le Guin, que vous aurez loisir de découvrir pendant toute la durée de l’exposition.

Nous vous attendons nombreux au vernissage

le samedi 20 Octobre à partir de 18h !

 


» Lancer l'impression


www.angle-art.fr